outils ... L’ouvrage comprend : - un cours complet et détaillé. La règle de prudence – les provisions pour dépréciation, Chapitre IV : VALEUR ET ANALYSE FINANCIÈRE DE L’ENTREPRISE, 1. – L’ordre émane du client, Le découvert bancaire• Insuffisance de trésorerie pour honorer ses échéances => demande d’autorisation de découvert bancaire• C’est un crédit court terme => coût financier (661-charges d’intérêts) qui accroît le découvert• Découvert bancaire ? 1.4. Ainsi que des cas pratiques dans l’ense,ble des parties du cours de comptabilité. 2.1. DOCUMENTS DE SYNTHÈSE, 1. Les principes liés à l’impératif de lisibilité par des tiers La reprise des provisions L’amortissement des immobilisations Provisions pour risques et charges – Fiscalité des provisions en général La nomenclature des éléments de patrimoine 3.2. le bilan du code général de normalisation comptable CGNC. 1.7. Les travaux d’inventaireLes travaux d’inventaire sont entrepris à la fin de chaqueannée (exercice) soit le 31/12 de l’année considérée . 1.3. L’annexe du système de base Un devoir sera donné à la fin de chaque leçon. Les immobilisations corporelles 4.2. ... Catégorie : Comptabilité générale Organismes de contrôle comptable en Amérique. Introduction à la comptabilité générale. La normalisation comptableLes normes internationales, LA COMPTABILITÉLa comptabilité est une technique de l’enregistrement des opérations passées par l’entreprise :? 2.2. Plan du document : I. Les notions de base Le patrimoine 1. Les principes comptables généralement admis3. Les documents de synthèse Ils établissent un rapport écrit sur la situation de la Société et l’activité de celle-ci pendant l’exercice écoulé.• Article 813 du code de commerceSeront punis d’une amende de 20 000 à 200 000 DA  le Président, les Administrateurs ou les Directeurs Généraux d’une Société par actions :1. qui n’auront pas établi, chaque exercice, le compte d’exploitation générale, le compte de résultat, l’inventaire, le bilan et un rapport écrit sur la situation de la Société et l’activité de celle-ci pendant l’exercice écoulé.2. La balance est un instrument de contrôle. N° ET NOM DE LA CLASSE DÉFINITION EXEMPLES DE COMPTES La première section donne une définition de la comptabilité et présente les principes comptables fondamentaux qui la régissent. 1.2. 2 types de flux :• Flux physiques portant sur des biens ou prestations.• Flux financiers ou monétaires (virements).La traduction des flux en comptabilité : la partie double. La valeur mathématique intrinsèque le module de comptabilité générale fait partie du cours du premier année économie.. 2.3. Cours secrétariat les principes de base de la comptabilité générale, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf. À enregistrer toutes les opérations passées par l’entreprise en utilisant les comptes présentés plus haut (passation d’écritures)? Illustration des limites de la comptabilité générale. Apprendre la gestion avec de meilleurs cours. La réglementation comptable2.1. A la différence de la comptabilité générale, ces deux formes de comptabilité sont facultatives et ont une portée strictement interne à l¶entreprise. Article 151 du code des impôts directs• Le code des impôts directs dans son article 151 stipule :  « Sont tenues de souscrire ,au plus tard le 30 Avril de chaque année, auprès de l’Inspection des Impôts du lieu d’implantation du siège social ou de l’établissement principal, une déclaration du montant du  bénéfice imposable de l’entreprise, se rapportant à l’exercice précédent» Il s’agit, en fait, du bilan fiscal ou liasse fiscale établi sur des imprimés remis par l’Administration Fiscale. Le besoin en fonds de roulement Les écritures d’inventaire des stocks Dispositions communes aux Sociétés commerciales dotées de la personnalité morale• Le code de commerce prévoit en matière de comptes sociaux dans son article 716«  A la clôture de chaque exercice, le Conseil d’Administration ou les gérants dressent l’inventaire des divers éléments de l’actif et du passif existant à cette date ». Le principe de permanence des méthodes Elle s’occupe de … Financement– L’emprunt– La subvention d’investissement– Le crédit-bail, Définitions (les nouvelles normes)• Investissement : – acquérir ou fabriquer des immobilisations • Immobilisations : – élément détenu ou contrôlé – Élément identifiable et valorisable– Valeur économique positive : éléments générant des ressources futures (flux nets de trésorerie), Immobilisations (les nouvelles normes) • Immos incorporelles – Frais d’établissement– frais de R§D – brevets – marques – logiciels– fonds commercial • Immos corporelles– Terrain – Constructions – Installations techniques, matériel et outillage• Immos financières– Titres de participation, créances rattachées – Titres immobilisés  : droit de propriété , droit de créance , activité de portefeuille – Prêts – Dépôts et cautionnement versés, Immobilisations incorporelles et corporelles (les nouvelles normes)• Valeur d’entrée dans le patrimoine :    coût d’acquisition HT = prix d’achat HT (net financier) + frais liés à l’acquisition• Frais liés à l’acquisition : – Frais juridiques et fiscaux– Frais d’installation– Droits de douane, Immobilisation corporelle décomposable (les nouvelles normes)• Immobilisations décomposables : – Composants à durée d’utilisation différente– Composants procurant des avantages économiques à un rythme différent• Valeur d’entrée dans le patrimoine :  – Ventilation en sous-compte– Coût d’entrée non modifié, mais le renouvellement d’un composant à un coût différent modifie la valeur, Financement (les nouvelles normes)• Financement des investissements : – Délai de paiement fournisseur– Capitaux propres (apports initiaux ou hausse)– Emprunts bancaires ou obligataires (dettes financières)– Crédit-bail : location avec option d’achat, Emprunt bancaire (les nouvelles normes)• Frais accessoires (frais d’émission) :– Soit en charges– Soit incorporés au coût d’acquisition• Distinguer : – Réalisation de l’emprunt (comptabilisation initiale)– Remboursement de l’emprunt (annuité = amortissements + intérêts)– Les intérêts portent sur le capital restant dû, Les subventions d’investissement (les nouvelles normes)• Définition : – Aide financière de l’état pour financer des activités de LT ou acquérir des immos• Virement au résultat :– SI = produit exceptionnel réparti sur plusieurs exercices– Virement au résultat par fractions correspondant aux amortissements de l’immo acquise, Crédit-bail (les nouvelles normes) • Principe du CB : – L’utilisateur choisit un bien auprès d’un fournisseur– La société de CB achète le bien au fournisseur d’immos– La société de CB loue le bien à l’utilisateur– L’utilisateur peut acquérir le bien en fin de contrat : c’est la levée de l’option d’achat, Crédit-bail (les nouvelles normes)• Distinguer : – La redevance (charge de loyer)– L’option d’achat (entrée dans le patrimoine, donc inscription du bien à l’actif)• Montant de la redevance : +Amortissement du bien+Rémunération de la sté de CB+Prime de risque, LES STOCKS FONT PARTIE DE L’ACTIF CIRCULANT ET REPRESENTE DES BIENS D’EXPLOITATION                                     30 Marchandises                                      31 Matières et fournitures                                      33 Produits semi-ouvrésStocks                           34 Travaux en cours                                       35 Produits finis                                      36 Déchets et rebuts, Les stocks et productions(classe 3)• Ensemble des biens ou des services qui interviennent dans le cycle d’exploitation de l’entreprise pour être :–  vendus en l’état ou au terme d’un processus de production à venir ou en cours–  consommés au premier usage•  Stocks d’appros et de marchandises–  MP –  Autres appros –  Stocks de marchandises •  Production en-cours–  En-cours de production de biens –  En-cours de production de services –  Stocks de produits finis, L’inventaire intermittent• Inventaire permanent non pratiqué :– Difficile de déterminer un coût d’entrée en stock• Inventaire intermittent :– On assimile les achats à des charges et les ventes à des produits– Mise en sommeil des comptes de stock– Inventaire physique en fin d’exercice, L’inventaire intermittent• Le stock final au dernier jour de l’exercice N devient le stock initial au premier jour de l’exercice N+1• A l’inventaire, il convient :– d’annuler les stocks initiaux – de créer les stocks finals– d’intégrer au compte de résultat les variations de stocks (prise en compte de la consommation des biens achetés et de la production des biens fabriqués), Valorisation des stocks• Stock final = quantités recensées x coût unitaire– coût d’achat (biens achetés) – coût de production (produits finis, en-cours) • Méthodes d’évaluation du coût :– CUMP : (valeur du stock initial + valeur des achats) / (quantité du stock initial + quantité achetée)– FIFO : premier entré, premier sorti, Variation des stocks et compte de résultat• Variation des stocks de marchandises et de matières– Marchandises consommées = stock initial + achats de marchandises – stock final– Marchandises consommées = achats de marchandises + variation de stock (initial – final)• Variation des stocks de produits– Production effective = stock final + production vendue – stock initial– Production effective = production vendue + variation de stock (final – initial), Trois comptes spécifiques aux stocks      38 Achats       Compte de transit            37 stocks à l’extérieur             Produits acquis se trouvant à l’extérieur de l’entreprise utilisé            en fin d’exercice uniquement                  39 Provisions pour dépréciation                  Diminution de la valeur des stocks Les stocks de marchandises matières et fournitures sont comptabilisés à leur coût d’achat (prix d’achat + frais d’approche)Les stocks de production sont comptabilisés à leur coût de revientLes sorties de stocks pour la revente ou la consommation se font au coût unitaire moyen pondéré, Les factures avec réductions• Réductions à caractère commercial :– rabais, remise, ristourne– Accordées pour des raisons commerciales• Réduction à caractère financier :– escompte de règlement– Accordée en fonction du mode et de la date de règlement, Les réductions• Rabais : réduction ponctuelle accordée pour dédommagement (défaut, retard de livraison)• Remise : réduction habituelle liée aux quantités achetées• Ristourne : réduction faite sur l’ensemble des opérations faites avec un client (prime de fidélité)• Escompte de règlement : réduction accordée au client qui paie avant l’échéance normale, Calcul des réductionsLes réductions se calculent en cascade :Prix brut- Réductions commerciales= Net commercial- Escompte de règlement= PHT (Net financier)+ TVA= PTTC (Net à payer), Enregistrement comptable– Les RC n’apparaissent jamais en comptabilité :• seul le net commercial est enregistré– La RF est toujours enregistrée en comptabilité :• c’est une charge financière pour le vendeur • c’est un produit financier pour l’acheteur (déduit du coût du stock en fin d’exercice)– PTTC = net commercial – escompte + TVA?